Des nouvelles de nos amis et de nos filleuls

La situation actuelle, toujours préoccupante en France ainsi qu'au Sénégal, nous empêche d'avoir une action concrète et bien suivie depuis le mois d'avril.

Néanmoins, nous avons pu venir en aide à certains de nos amis et collaborateurs ainsi qu'a nos filleules et filleuls en leur procurant de quoi affronter cette crise sanitaire et économique.

A ce jour, la situation est la suivante :

-Au village de Sinthiou, l'eau du puits coule bien et l'école à très peu subit les restrictions qu'on pu avoir les grandes ville  ou villages.

-l'école de Malicounda Bambara vient de terminer la phase d'examens d'entrée en 6eme , seuls enfants présents à l'école depuis mai. Les résultats sont attendus début septembre et la rentrée scolaire programmée le 4 novembre pour les 8 à 900 élèves attendus

-Le dispensaire n'a pas connu de cas de corona et c'est tant mieux, le port du masque à Malicounda est assez bien suivi et le lavage des mains très bien appliqué.

​-La case des tout-
petits doit aussi ré-ouvrir en novembre après une fermeture forcée également depuis mai.


-Mamadou a pu lancer son poulailler et il fonctionne très bien: à ce jour, grâce à vos contributions 50 poussins avaient pu être achetés et, début Août, les poulets issus de l'élevage, avec seulement 2 décès, ont tous été vendus. de nouveau 50 poussins ont été mis en élevage grâce à ces ventes et la rotation semble avoir été bien assimilée. Son épicerie fonctionne toujours mais avec plus de difficultés compte tenue de la crise.
Pour ses enfants : Maguette passe son CAP/BEP couture le 7 septembre et devrait s'orienter ver une spécialisation d'un an en stylisme, Sa marraine peut être fière d'elle.

Pour Absa, c'est plus compliqué car son école à malheureusement décidé de décréter une "année blanche", donc pas de CAP. service en salle.  De ce fait, Absa a décidé de passer en classe de CAP cuisine au lieu de service en salle. et souhaite donc que sa marraine la soutienne pendant encore 2 ans pour cete nouvelle scolarité.
-Mustapha est toujours en classe jusqu'au  14 septembre et nous recherchons toujours un parrain pour sa dernière année de CAP électricien.
-enfin Ousmane et Dominique suivent correctement dans leurs classes respectives, ....rentrée le 4 novembre 

​-Anna a de réels soucis financiers suite au chômage de son mari et aux difficultés que rencontre l'établissement ou elle travaille car le tourisme est en berne au Sénégal et donc peu de travail et de revenus. Heureusement, les parrains et marraines assurant le parrainage de Léon et de Manu, cela leur permet de continuer à s'instruire correctement.

-Pour Mariama, la situation est toujours précaire, mais s'améliore puisque le travail dans son école et également pour son mari a repris.
Quand aux filleules et filleuls :

Seyna Fall et Seynabou DEME qui passent actuellement leur examen d'entrée en 6ème et nous en sommes sûrs, les marraines pourront en être fières 
Papa Ahmadou fall passe en première ainsi que Yaya Sonko et ce dernier repasse son BFM (brevet des collèges) le 14 septembre ils sont toujours soutenus par leurs parrains et marraines
Mbene SOW, Maty DIOP, Fatoumata HANNE, Anta FALL et Aminata FAYE sans oublier la petite Daba LO passent en classe supérieure avec plus ou moins de bonheur mais les parrains sont donc toujours prêts pour les soutenir.
​2 échecs sont malgré tout à déplorer avec Korka KEBE et Fatou LO avec qui on doit rechercher une formation professionnelle faute de résultats scolaire suffisants. l'association et leurs parrains feront le maximum pour les aider dans cette nouvelle voie
A noter que nous cherchons également un parrain ou une marraine pour le jeune Sidi NDIOME qui rentre en 6ème et qui est très prometteur.

Les candidats pour Sidi et pour Mustapha peuvent nous contacter ou chacun d'entre vous peut chercher dans ses relations une personne susceptible d'assumer cette charge d'environ 350€ à 400€ par an déductible des impôts.

Je rappelle également l'annulation du festival SAM'AFRICA qui était un gros pourvoyeur de revenu pour l'association, ainsi que de pas mal de manifestations auxquelles nous participions pour compléter nos ressources financières.

Donc si vous pouvez battre le tambour autour de vous pour inciter quelques personnes à faire un don (toujours déductible des impôts) cela pourrait bien nous aider dans nos actions pour la prochaine rentrés scolaire du village de Malicounda et de Sinthiou